• Programme des rencontres

Les huit webinaires se tiendront le mardi en fin d'après-midi (16h-18h), entre septembre 2021 et avril 2022. Une fois inscrits, un mail de rappel vous sera envoyé une semaine avant chaque webinaire et les liens de connexion vous seront envoyés le jour même. Nous vous invitons à vous connecter à partir 15h50 afin que le démarrage puisse se faire dès 16h.

Vous trouverez ici les dates de chaque rencontre, leur programme détaillé (contexte, objectifs, formats, sujets abordés, intervenants et animateurs), les ressources correspondantes, ainsi que leurs enregistrements vidéos. Voici le programme :

Mardi 21 septembre de 16h à 18h

L'objectif est de revenir sur le phénomène des tiers-lieux en France en montrant la manière dont il a émergé et en dressant un état chiffré des tiers-lieux aujourd'hui. Puis, d'aborder la place des tiers-lieux nourriciers engagés dans la transition agro-écologique et alimentaire en proposant des illustrations à partir d'exemples. Enfin, d'annoncer le programme du cycle de webinaires dans son ensemble.

Programme

Organisé et animé par Elsa Ballini (Montpellier SupAgro), Mélissa Gentile (Coopérative des Tiers-Lieux), Juliette Peres (FAB'LIM) et Rémy Seillier (France Tiers-Lieux)

  • Qu'est-ce qu'un tiers-lieu ? Quelques chiffres. Rémy Seillier
  • Les tiers-lieux nourriciers engagés dans la transition agroécologique. Juliette Peres
  • Table ronde & questions/réponses : les tiers-lieux nourriciers, des lieux d'innovation.
    • Recherche action participative et tiers-lieux. Geneviève Fontaine, Benjamin Maugey
    • Témoignages de tiers-lieux. Rémy Léger et Dominique Hays
  • Présentation des ressources au service des porteurs de projet. Mélissa Gentile
  • Retrospective sur les tiers-lieux et place des tiers-lieux nourriciers dans le panorama des initiatives. Evelyne Lhoste
  • Conclusion.

Intervenants

  • Geneviève Fontaine (Tetris/Evaleco)
  • Benjamin Maugey (La Smalah)
  • Rémy Léger (La Ferme des Volonteux)
  • Dominique Hays (MENADEL)
  • Evelyne Lhoste (INRAE / LISIS)

Modes d'animation

  • Exposés
  • Table-ronde
  • Grand témoin

Contexte

Le dernier rapport de France Tiers-Lieux démontre l’importance du phénomène des tiers-lieux en France, avec de nombreux tiers-lieux ouverts en 2021 et une croissance importante. Celle-ci révèle la créativité, la capacité à faire ensemble et la vitalité qui se trouvent dans tous nos territoires, y compris les moins dotés et les plus en difficulté. Ils sont de véritables pôles de coopération économiques, jouant un rôle moteur pour le développement d’une économie sociale, solidaire et responsable.

Ce rapport montre, à la suite des publications de FAB’LIM et de la Coopérative Tiers-Lieux sur les “tiers-lieux nourriciers”, que de plus en plus de tiers-lieux s’engagent sur les questions alimentaires et agricoles. Ils viennent bousculer les systèmes alimentaires en mobilisant les citoyens dans les transitions agroécologiques, en créant des ponts entre mangeurs et producteurs, en initiant des partenariats entre acteurs de la recherche, associations de territoire et institutions.

Vidéo du webinaire

Ressources associées
Mardi 5 octobre de 16h à 18h

L'objectif est d'insister sur le besoin de prise en compte des dimensions individuelle et collective dans le projet de tiers-lieu et de la nécessaire interaction entre le tiers-lieu et son territoire. Les méthodes de diagnostic territorial dans le cas des tiers-lieux nourriciers seront en ce sens particulièrement abordées pour voir comment mobiliser ses réseaux.

Programme

Organisé et animé par Manon Jaccard (Réseau Cocagne), Mélissa Gentile (Coopérative des Tiers-Lieux), Lucile Aigron (Coopérative des Tiers-Lieux), Amandine Largeaud (Le 100e Singe), Jean-Baptiste Cavalier (RENETA) et Marketa Supkova (MADABREST)

  • Bref rappel de la caractérisation des tiers-lieux nourriciers. Mélissa Gentile
  • Atelier de production : auto-diagnostic, illustrations et échanges
  • Comment les mobiliser dans le cadre de la préfiguration de mon tiers-lieu ? Quelle mise en mouvement dans l'espace public ? Une programmation collective des activités, des activités autoportées ?
    • Retour d’expériences des Râteleurs. Eric Prédine
    • Retour d’expériences du Plat de résistance. Kévin Certenais
    • Echanges de pair-à-pair, vos outils / méthodo et bonnes pratiques.
  • Présentation de la démarche de diagnostic territorial partagé. Mélissa Gentile
  • Conclusion. Manon Jaccard

Intervenants

  • Eric Prédine (Les Râteleurs)
  • Kevin Certenais (Le plat de résistance)

Modes d'animation

  • Exposés
  • Restitution
  • Partage horizontal
  • Groupes de travail

Contexte

Une dynamique tiers-lieu s’inscrit dans un territoire. Sa particularité est de prendre en considération une palette d’éléments qui seront déterminants pour la viabilité du projet. Votre attention, pendant cette phase d’appréhension du sujet sera portée à la fois sur des dimensions internes (ressources humaines, capacité à coopérer, capacité à changer et cohérence avec le projet initial pour des structures pré-existantes, fragilités structurelles…) et externes (relations partenariales existantes, politiques publiques favorables, préexistence d’initiatives similaires…).

Deux des trois composantes déterminantes des tiers-lieux sont la dimension individuelle et la dimension collective. En effet, chacun.e et chaque groupe ont des besoins, des envies, des capacités ; il s’agit de composer avec pour construire le projet et les activités. Pas de projet et d’activités sans engagement, vous allez vous positionner et identifier les porteurs, les ambassadeurs et les passagers du futur tiers-lieu ou de la dimension nourricière de votre tiers-lieu.

Vidéo du webinaire

Ressources associées
Mardi 2 novembre de 16h à 18h

L'objectif est d'identifier les spécificités des modèles économiques et juridiques des tiers-lieux nourriciers, de partager des expériences de tiers-lieux nourriciers consolidés sur la construction de leur modèle socio-économique et juridique (choix, défis, réussites…), d'alimenter la réflexion des porteurs de projets sur les points clés à prendre en compte dans leur démarche (retours d’expérience inspirants) et de faire connaître les personnes et structures ressources, ainsi que les outils en appui à la définition du modèle économique et juridique des tiers-lieux nourriciers.

Programme

Organisé et animé par Juliette Peres (FAB'LIM) et Marketa Supkova (MADABREST)

  • Introduction : Spécificités des modèles socio-économiques des tiers-lieux nourriciers.
  • Présentation de dispositifs de financement et de modèles économiques de tiers-lieux. Linda Reboux, Emilie Dalant
  • Partage horizontal de pratiques de tiers-lieux nourriciers expérimentés. Rémy Léger, Jacques de Bucy
  • Co-construire un Tiers-Lieux "physique". Yoann Duriaux
  • Synthèse des enseignements et perspective par des porteurs de projet présents : que retiennent-il comme enseignements ?

Intervenants

  • Emilie Dalant (Villages Vivants)
  • Linda Reboux (Banque des Territoires)
  • Jacques de Bucy ( SCIC Solidarités Entreprises Nord-Sud)
  • Rémy Léger (La Ferme des Volonteux)
  • Yoann Duriaux (Arboriste grimpeur, co-créateur du concept des Tiers-Lieux Libres et Open Source) et Juliette Peres (tiers-lieux et économie de la contribution)

Modes d'animation

  • Exposés
  • Retours d'expériences et analyse collective des pratiques

Contexte

Dans son guide “Les tiers-lieux nourriciers engagés pour la transition agroécologique et alimentaire”, FAB’LIM propose une typologie de trois grands profils, dénommés respectivement : “justice alimentaire”, “alimentation citoyenne” et “coopération au travail”, chacun ayant ses propres caractéristiques et défis. Par exemple, les tiers-lieux nourriciers “justice alimentaire”, dont la raison d’être est plutôt centrée sur l’idée de “refaire société” par l’alimentation (démocratiser le bien-manger), ont une ouverture citoyenne forte, portent une attention particulière aux publics vulnérables et cherchent à favoriser l’autonomie et le lien social. Quoique disposant d’un collectif dense, ils sont souvent en proie à des interrogations sur leur modèle économique du fait d’une dépendance plus forte aux subventions et/ou d’une diversité moins importante de services payants que les autres profils. A contrario, des lieux qui privilégient les échanges entre professionnels (coworking, cofarming, privatisation d’espaces) et/ou le déploiement de services de proximité par et pour les citoyens (vente de produits à la ferme, dans l’épicerie, le café, lors de repas partagés, formation...) arrivent à avoir des rentrées plus régulières pour couvrir leurs charges de structure (à relativiser car la crise sanitaire a pu affecter certains de leurs débouchés : programmation culturelle, restauration…) mais sont pour certains amenés à s’interroger sur leurs critères d’ouverture et d’accessibilité. Ainsi, la question du modèle socio-économique ne se pose donc pas dans les mêmes termes selon les tiers-lieux et différents arbitrages sont à penser (salariat, bénévolat, hybridation des ressources, création de bouquets de services) pour garantir la pérennité et la résilience des organisations face aux aléas, ce qui amène également à s’interroger sur le modèle juridique le plus approprié au projet de développement souhaité (association, coopérative, autre).

Vidéo du webinaire


L'enregistrement sera disponible dans la semaine suivant le webinaire.

Ressources associées
Mardi 23 novembre de 16h à 18h

L'objectif du Webinaire est de partager les conditions de réussite des partenariats entre collectivités territoriales et tiers-lieux nourriciers, de donner des exemples d'outils et des dispositifs mobilisables, et d'échanger sur le rôle des collectivités territoriales dans les projets de tiers-lieux nourriciers. L'échange sera plus particulièrement axé sur la contribution des tiers-lieux dans les projets alimentaires territoriaux (PAT).

Programme

Organisé et animé par Sébastien Géronimi (France Tiers-Lieux), Julie Henry (Le 100e Singe) et Rémy Seillier (France Tiers-Lieux)

  • Accueil et introduction du webinaire Julie Henry
  • Quels sont les enjeux entre collectivités et tiers-lieux ? Qu'est-ce qu'un PAT ? Remy Seillier
  • Présentation rapide des projets / initiatives par les intervenants
  • Retours d'expérience en sous-groupes :
    • Co-construction de la ferme incubatrice et tiers-lieux nourricier dans le cadre du PAT. Commune de Ramonville / SICOVAL / Le 100e Singe
    • Le partenariat de la Roseraie de Morailles avec le Conseil Départemental du Loiret Conseil Départemental Loiret et Les Jardins de la Voie Romaine
    • Les champs des possibles Laurent Thuvignon
    • La démarche alimentaire territoriale de la Smalah en lien avec le diagnostic réalisé par le Pays Landes Nature Côte d'Argent et la politique de la commune de Saint-Julien en Born. Participation annulée
  • Retours des enseignements en pleinière.

Intervenants

  • Christophe Lubac - Maire de Ramonville Saint Agne
  • Caroline Ach - Cheffe du service Concertation Annimation Environnement(Sicoval)
  • Amandine Largeaud - Co-directrice (Le 100e Singe)
  • Timothée Huck - Directeur (Les Jardins de la Voie Romaine)
  • Valérie Tissier - Mission partenariats, réseaux, animation - Service aux Territoires (Conseil Départemental du Loiret)
  • Laurent Thuvignon (Les Champs des Possibles)

Modes d'animation

  • Retours d'expérience

Contexte

L’émergence des tiers-lieux oblige à repenser la relation entre les administrations d’une part et la société civile (entreprises, associations, citoyens) d’autre part. Les tiers-lieux illustrent plus largement l’irruption de cette société civile dans la construction des politiques publiques. Une co-construction qui ne se limite plus à décider ensemble mais consiste à faire ensemble, à développer des formes de partenariats public-privé-citoyens pour accélérer les transitions. Les élus qui ont l’occasion de travailler avec les tiers-lieux depuis plusieurs années ont pu tirer les enseignements de ces partenariats.

Vidéo du webinaire


L'enregistrement sera disponible dans la semaine suivant le webinaire.

Ressources associées
Mardi 11 janvier de 16h à 18h

L'objectif est de montrer comment la multifonctionnalité des tiers-lieux, notamment nourriciers, amène à penser différentes modalités de participation et d’implication des parties prenantes. Mais aussi d'échanger des expériences de gouvernance partagée, de partager des outils visant à favoriser l’implication et la participation des publics, et de voir comment penser l’organisation des multiactivités.

Programme

Organisé et animé par Manon Jaccard (Réseau Cocagne) et Mélissa Gentile (Coopérative Tiers-Lieux)

  • Accueil des participants, introduction du webinaire. Mélissa Gentile
  • Partage d’expériences de terrain et de la recherche sur des modèles participatifs ou de gouvernance partagée :
    • Guide renforcer la gouvernance alimentaire territoriale. Yuna Chiffoleau
    • Enjeux de gouvernance et de participation. Virginie Pujol
    • MADABREST. Marketa Brain-Supkova
    • Monnaie d'échange de services (MANNE). Dominique Hays
  • Atelier participatif - Temps de production commun en sous-groupes :
    • Echelle de la participation: Identifier le niveau d’implication des usagers du lieu.
    • Témoignages de cas concrets: présence et rôles dans la gouvernance, identification de freins à la participation.
  • Ouverture sur la sécurité sociale de l'alimentation. Kevin Certenais
  • Conclusion.

Intervenants

  • Virginie Pujol (LERIS)
  • Yuna Chiffoleau (INRAE)
  • Marketa Brain-Supkova (MADABREST)
  • Dominique Hays (Menadel)
  • Kevin Certenais (Réseau salariat)

Modes d'animation

  • Partage horizontal de pratiques
  • Recherche collective de solutions à une problématique adressée par un ou plusieurs participants
  • Table-ronde
  • Groupe de travail

Contexte

La construction d’un projet adapté aux besoins d’un territoire passe par une pleine prise en compte des différents acteurs (citoyens, acteurs associatifs, producteurs, collectivités…). La multifonctionnalité des tiers lieux, notamment nourriciers, demande de penser différentes modalités de participation et d’implication de ces parties prenantes.

Vidéo du webinaire


L'enregistrement sera disponible dans la semaine suivant le webinaire.

Ressources associées
Mardi 1er février de 16h à 18h

L'objectif du webinaire est de poser les enjeux du foncier agricole dans un projet de tiers-lieux nourricier, de partager les fondamentaux à connaître en matière de droit rural et agricole, de présenter des outils et voies juridiques adaptées aux tiers-lieux nourriciers pour mobiliser et exploiter du foncier agricole et de partager des retours d’expérience de tiers-lieux nourriciers sur la gestion de leurs problématiques foncières.

Programme

Organisé et animé par Jacques de Bucy et Loïc Michaud (Région Nouvelle Aquitaine).

  • Introduction et éléments de contexte.
  • Partage d'expérience sur le tiers lieu du Domaine de Chambrille et de la propriété de Boisguerin (150 ha, GFR, SCIC, bail rural). Maxime Prestat
  • Partages d’expérience sur d’autres projets (incluant notamment la participation de collectivités locales). Projets et intervenants à préciser OU BIEN Partage d’expérience sur le tiers lieu de l’Hermitage (2 ha, SCI, SCEA, bail rural). Jacques de Bucy
  • Questions et apports des participants.
  • Synthèse et conclusions sur les schémas d’accès au foncier possibles, les outils juridiques disponibles, les facteurs de succès et les limites rencontrées dans les projets. Amel Bounaceur-Josset

Intervenants

  • Amel Bounaceur-Josset (AVD Avocat)
  • Maxime Prestat (Notaire)

Modes d'animation

  • Table-ronde
  • Retours d'expérience
  • Questions et apports libres des participants sur leurs projets

Contexte

La transition agricole, la transmission des exploitations et l’installation de personnes non issues du milieu agricole soulèvent l’enjeu de la propriété et de l’accès au foncier agricole. Les tiers lieux nourriciers sont des espaces d’expérimentation où le foncier est avant tout un commun au service d’un projet collectif.

Ce statut particulier du foncier dans les tiers lieux nourriciers peut les amener à remettre en cause le droit foncier rural et les logiques d’investissement et de gestion de patrimoine foncier tels qu’ils existent à ce jour. De nouvelles voies juridiques et financières sont à explorer et peuvent s’appuyer sur des outils juridiques déjà disponibles. Ces expérimentations sont autant de pistes et de retour d’expérience à mettre au service de la transition et du renouvellement agricole.

Vidéo du webinaire


L'enregistrement sera disponible dans la semaine suivant le webinaire.

Ressources associées
Mardi 8 mars de 16h à 18h

L'objectif de ce webinaire est de permettre aux tiers-lieux ou aux porteurs de projet de mieux connaître les principes de l'agroécologie dans les grandes ligne pour mettre ces pratiques en oeuvre au sein de leur espace.

Programme

Organisé et animé par Loïc Michaud (Région Nouvelle Aquitaine) et Valentina Alessandria (Chaire AgroSYS)

  • Introduction: qu'est ce que l'agroécologie? P. Brette
  • Partage d'expérience sur le tier lieu du Battement d'ailes (Corrèze) P. Brette
  • Partage d'expérience sur le tier lieu "urbain" d'Oasis Citadine (Montpellier) D. Viala
  • Questions et apports de participants
  • Synthése: L'agroécologie comme un processus P. Brette et D. Viala
  • Intervenants

  • Pascal Brette du TL Battement d'ailes
  • David Viala du TL Oasis citadine

Modes d'animation

  • Exposés
  • Retours d'expérience
  • Questions et apports des participants

Contexte

A l’origine, les tiers-lieux étaient prioritairement destinés au développement des nouvelles formes de travail (bureaux partagés, ateliers de fabrication..) afin de permettre à chacun de mieux concilier vie personnelle et professionnelle. Progressivement, ces tiers-lieux sont devenus de véritables lieux de cohésion sociale et économique en faisant évoluer la pluralité de leurs activités (programmation culturelle, économie circulaire, restauration…) Depuis quelques années, de plus en plus de tiers-lieux se sont également investis dans la dynamique de la transition agricole et de l’alimentation de proximité. Ces tiers-lieux nourriciers se veulent être porteurs d’ambitions sociales, économiques et environnementales au service de leur territoire en conciliant production agricole et protection de l’environnement. Ces tiers-lieux s’inscrivent donc dans un système agro-écologique alternatif au modèle agricole conventionnel. S’il n’existe pas de définition précise de l’agro-écologie, il n’existe pas non plus de modèle unique, chaque tiers- lieu nourricier disposant de caractéristiques et de démarches différentes (sols, accès à l’eau, écosystème, bâtiments, collectifs citoyens..).

Vidéo du webinaire


L'enregistrement sera disponible dans la semaine suivant le webinaire.

Ressources associées
Mardi 29 mars de 16h à 18h

L'objectif de ce webinaire est d'ouvrir le dialogue entre les tiers-lieux et le ministère afin de renforcer les coopérations entre le ministère de l'agriculture et de l'alimentation, les acteurs de l'alimentation locale et les tiers-lieux initiant des démarches alimentaires territoriales.

Programme

Organisé et animé par Rémy Seillier (France Tiers-Lieux), Amandine Largeaud (Le 100e Singe) et Julie Henry (Le 100e Singe).

  • A venir

Intervenants

  • A venir

Modes d'animation

  • A venir

Contexte

Pour aller plus loin et accélérer la transition agro-écologique et alimentaire, il est essentiel de renforcer les coopérations entre le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, les acteurs de l’alimentation locale et les tiers-lieux existants qui initient déjà des démarches alimentaires territoriales.

Chacun étant pris par son activité quotidienne, ces temps de rencontre sont rares alors même qu’ils peuvent être très riches. Ils participent d’une acculturation mutuelle nécessaire pour la réussite des actions sur le terrain et pour la construction de politiques publiques adaptées, au service des projets portés par la société civile.

Vidéo du webinaire


L'enregistrement sera disponible dans la semaine suivant le webinaire.

Ressources associées

agroécologie